Share
Eglise Jean XXIII

Eglise Jean XXIII

Réalisée à partir des principes de l’église-maison, l’Église Jean XXIII du Diocèse de Montréal, la dernière au 20e siècle, est l’antithèse de l’Église monumentale.
Basé sur les recherches de Frédéric Debuyst, moine Bénédictin belge responsable de la revue ‘Art d’église’’, le projet réinterprète le lieu de culte et de réunion des premiers chrétiens, par la création d’une nef où,  la proximité, le contact visuel entre le célébrant et les fidèles sont favorisés. De la ville à la nef, un sentier initiatique les relie, jalonné de repères, de pauses, qui marquent les seuils franchis, entre l’effervescence urbaine et l’intériorité (méditation) et le recueillement.

Le déploiement des sièges est en gradins. Dans un espace ouvert, différents lieux se dessinent. La nef peut accueillir des groupes de différentes dimensions et l’espace pour chacun est créé, sans artifice, sans cloisons mobiles.

Le projet est réalisé à partir de la matérialité sobre, mais noble utilisée pour le Chalet de parc adjacent que nous avons réalisé précédemment : brique d’argile, toiture en bardeaux d’asphalte. La nef est creusée dans le sol pour en augmenter le volume intérieur tout en conservant la ligne de faite du Chalet. Des salles de conférences situées sous les toitures comblent ce volume compact et économique, réalisé au coût de 80$/PC ($/1998), exigence essentielle de sa réalisation.

La nef est également utilisée pour des concerts de petits ensembles musicaux, dans le cadre d’une utilisation par le service de loisirs d’Anjou. Son acoustique soignée a servi à de nombreuses représentations de l’ensemble I Musici, au grand plaisir de son fondateur, feu maitre Yuli Turovsjki, qui en vantaient ses qualités.

Info

  • Lieu :Arr. Anjou, Montréal